Psychologie de l’innovation



Il est possible d’appeler “innovateur”, l’expert qui est capable de faire preuve de créativité dans son domaine de compétence. Cette créativité peut être définie comme une créativité ordinaire (ou psychologique). L’innovateur se distingue en cela du génie qui est capable d’une création historique qui transforme durablement le champ d’activité dans lequel il intervient.


Pour modéliser, la psychologie de l’innovateur on s’appuiera ici sur un modèle modifié des trois anneaux de Renzulli. Cet auteur distingue trois caractéristiques pour définir le haut potentiel:

  • les aptitudes innées

  • l’engagement dans la tâche

  • la créativité.


Le modèle qui sera proposé ci-dessous se distingue de celui de Renzulli, dans la mesure où il ne situe par dans le cadre d’une psychologie du talent (inné), mais de l’expertise (acquis).


Sachant que la mémoire sémantique (ou encyclopédique) est selon Alain Lieury la plus corrélée à la réussite scolaire, on fera ici dépendre l’expertise dans un certain nombre de domaines d’un développement de la mémoire sémantique (ou intelligence cristallisée).


Ainsi, ces trois anneaux de l’innovation sont: la mémoire sémantique, l’engagement dans la tâche et la créativité.


L’engagement dans la tâche relève de la théorie de la motivation, mais il peut également caractériser un type de personnalité. En effet, l’engagement dans la tâche s’apprécie par: l’enthousiasme, la détermination et la persévérance dans la réalisation d’une activité. Anne Roe a mis en lumière que les scientifiques se distinguent par une personnalité présentant un fort engagement dans la tâche: ils se sont passionnés jeunes pour leur domaine d’intérêt, ils sont capables de passer beaucoup de temps à un problème…


La créativité relève également de plusieurs modèles. On peut néanmoins distinguer deux caractéristiques qui composent la créativité: la pensée divergente (nombreuses idées différentes) et l’originalité (le caractère peu courant de l’idée). Néanmoins, dans un second temps, la pensée convergente est nécessaire à la sélection de l’idée la plus pertinente. Mais il est possible également comme le fait Todd Lubart de référer la créativité à une théorie de la personnalité. Cet auteur retient six caractéristiques dont certaines relèvent de l’engagement dans la tâche. Les individus les plus créatifs sont également très productifs: en effet, bien qu’ils ne se caractérisent pas particulièrement par une personnalité très consciencieuse, le nombre de production sur le même thème favorise l’amélioration de la qualité. Si on se concentre sur les éléments de personnalité qui semblent plus spécifique à la créativité, on peut en citer trois: la tolérance à l'ambiguïté, la prise de risque et la recherche de nouvelles expériences.


Conclusion: Dans ce modèle, l’innovateur apparaît comme un expert capable de faire preuve de créativité dans son domaine de compétence. Une dimension est centrale: il s’agit de l’engagement dans la tâche. Il est nécessaire pour développer la mémoire sémantique et intervient également dans le processus de créativité. L’engagement dans la tâche est une condition de possibilité pour devenir un expert, puis pour devenir un expert innovant.


En psychologie de l’apprentissage, il est possible de penser que pour former des individus qui soient des experts capables d’innovation, il faut:

  1. travailler en priorité sur les capacités d’engagement dans la tâche (de ce fait les buts de maîtrise et la motivation intrinsèque semblent plus favorables au développement de l’engagement dans la tâche)

  2. renforcer la mémoire sémantique par des apprentissages qui reposent sur plusieurs informations liées conceptuellement entre elles.

  3. favoriser les transferts créatifs par l’analogie

  4. apprendre à utiliser sa mémoire épisodique (mémoire idiosyncrasique s’appuyant sur le vécu du sujet)

  5. pratiquer un entraînement à la pensée divergente

  6. favoriser la pensée convergente comme reconstruction d'une nouvelle structure intégrant les apports de la pensée divergente


Pour aller plus loin:


Conférence de Todd Lubart, La créativité: question de nature ou de culture ?

URL: http://videocampus.univ-bpclermont.fr/?v=FlTCsEOI3IVD


Fuerst Guillaume, Approche multivariée de la créativité, Thèse en psychologie, 2012. [En ligne]

Écrire commentaire

Commentaires : 0