Jean-Yves Mas, La medefisation des esprits

A propos des enjeux de la réforme du lycée de Luc Chatel.

- Un texte à télécharger au format PDF

 

Jean-Yves Mas est professeur agrégé de Sciences Economiques et Sociales. Il est adhérent au SNES (Syndicat national des enseignements du second degré) et membre de l'Apses (Association des professeurs de sciences économiques et sociales).

Il livre à l'IRESMO ses analyses sur les recompositions en cours de l'éducation nationale, dans le contexte de l'introduction dans le service public des logiques économiques et managériales néo-libérales.

L'école serait-elle en phase de devenir un des instruments de transmission de l'idéologie économique dominante?

 

 

Extrait de l'article: 

L’éducation […] « fait partie de ces instruments institutionnels grâce auxquels il devient possible de préparer les individus aux contraintes de la concurrence et de celles qu'il auront à connaître sur le marché du travail ». Elle contribue à la socialisation et à la formation des futurs acteurs économiques dans leur triple fonction de futurs salariés, de futurs consommateurs et de futurs épargnants. Or l'avènement d'une véritable société de marché nécessite des acteurs économiques qui agissent selon certaines normes comportementales. Pour ce faire, il est nécessaire qu'ils considèrent comme « normal » d'adopter en toutes circonstances un comportement « entrepreneurial » et comme « naturelles » les valeurs (performance, réussite individuelle, recherche de l'efficacité) propres à une société de marché. L'éducation doit donc participer à la construction de cet « habitus concurrentiel » en habituant l'élève à se considérer, lui même, comme  un entrepreneur qui agit spontanément selon une certaine rationalité normative. Les politiques éducatives néolibérales comporte bien une dimension anthropologique qui remet en cause l'ancrage humaniste européen...

 

 

Télécharger
Jean-Yves Mas, La medefisation des espri
Document Adobe Acrobat 126.5 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0