Actualité de la recherche scientifique et militante

Cette rubrique est consacrée à la diffusion d'information sur l'actualité de la recherche sur le syndicalisme, les mouvements sociaux, l'engagement associatif et citoyen: colloques, journées d'études, séminaires...


Calenda - Mouvements politiques et sociaux

Liberté d’expression : de l’opacité à la transparence (lun., 13 août 2018)
Les sociétés contemporaines valorisent la parole et la liberté de s’exprimer sur les sujets les plus intimes et les plus sensibles. Quiddu droit au silence et à la résistance ? L’enquête qualitative par le biais de l’entretien est une des méthodes d’enquête les plus utilisées en sciences sociales, sinon la plus utilisée. Cet outil de recherche requiert compétences, subtilité et sensibilité et va bien au-delà de la simple conversation.
>> Lire la suite

Penser les droites en Amérique latine au XXe siècle (mar., 31 juil. 2018)
Ce colloque s'inscrit dans la continuité de deux précédentes rencontres qui se sont tenues en France (2014) et en Argentine (2016), et à travers lesquelles s'est progressivement constituée une communauté de chercheurseusses travaillant sur les identités, les idées, les pratiques et les discours d'acteurs et de mouvements appartenant aux droites latinoaméricaines. Il reste difficile d'établir les limites précises du concept de « droite » en raison de l'hétérogénéité et de la pluralité des groupes qui ont, historiquement, appartenu à cette famille caractérisée par la diversité de ses traditions politiques. Il est donc essentiel de penser des frontières mobiles dès que l'on considère le phénomène des droites dans leur historicité et les changements qu'elles ont subis au cours du temps. Ce constat établi, nous n'avons pas la prétention de proposer des définitions canoniques, mais seulement de réfléchir aux cadres généraux d'un champ d'études dont la pertinence historique et l'actualité ne sont plus à démontrer, mais dont les limites et les caractéristiques fondamentales font toujours débat.
>> Lire la suite

Crise migratoire et perspectives politiques en France, en Allemagne et en Europe (lun., 30 juil. 2018)
Accueilli à la Maison Heinrich Heine, ce colloque fournira l’occasion d’étudier les perceptions française, allemande et européenne face aux flux migratoires et s’intéressera à la problématique de la montée des populismes. Il sera ensuite question de la capacité de la France et de l’Allemagne à coopérer sur le sujet. L’attention se focalisera enfin sur les réactions des autres pays européens (Italie et Royaume-Uni) et sur la politique européenne en matière de migration.
>> Lire la suite

La dénomination positive (ven., 27 juil. 2018)
Parmi les procédés de la communication sur les sujets sensibles, notamment liés aux enjeux environnementaux, la dénomination positive apparaît souvent comme une stratégie classique et indolore de communication. Utilisée massivement par un certain nombre d’acteurs, elle consiste en un travail de resémantisation tout comme une entreprise de légitimation d’une activité perçue de manière négative dans l’opinion publique. Cette stratégie qui s’appuie dans certains champs sur la volonté de faire évoluer les représentations sociales et les discours a pris toutefois une dimension dans le cas des discours environnementaux autour de certains objets polémiques. Ainsi, par un travail organisé, souvent avec l’aide de professionnels de relations publiques, l’utilisation de la dénomination positive poursuit un objectif de meilleure acceptabilité sociale d’activités économiques.
>> Lire la suite

Patrimonialiser l’habiter. Quand les usages deviennent-ils patrimoine ? (lun., 23 juil. 2018)
Si depuis deux ou trois décennies le phénomène de la patrimonialisation concerne des objets de plus en plus divers relevant d’échelles multiples, est-ce que l’habiter même, en tant qu’action, serait devenu un objet de patrimonialisation ? Ce colloque s'intéressera aux processus qui font de l’anodin de la vie quotidienne, et des espaces qui la caractérisent, une expérience unique et représentative, capable d’identifier, qualifier et/ou protéger des lieux à valeur patrimoniale (patrimoine classé, inscrit, ordinaire, bien commun, etc.).
>> Lire la suite

Genre et travail politique (lun., 16 juil. 2018)
Aujourd’hui, en France, hommes et femmes occupent presque à parité les mandats électifs locaux et, dans une moindre mesure, nationaux. Mais comment se répartit le travail politique ? Comment s’opère le partage des responsabilités d’élu (commissions, délégations, représentations publiques, participation aux réunions de travail, interventions orales ou écrites…) ? Hommes et femmes s’impliquent-ils dans les mêmes tâches politiques ? Pourquoi ? Bref, quels sont les mécanismes et les processus par lesquels s’organise et se met en place une différenciation sexuée des responsabilités et fonctions dans les arènes politiques ?
>> Lire la suite

La mort de l'éthique ? La démocratie en jeu (ven., 13 juil. 2018)
Ce numéro 7 de la Revue française d’éthique appliquée prendra l’éthique comme objet de réflexion. Il ne s’agira cependant pas, en première intention, d’inviter les contributeurs à proposer une définition philosophique de l’éthique, mais plutôt à la considérer comme un champ de pratiques sociales protéiformes se désignant elles-mêmes comme relevant de l’ « éthique ». Que devons-nous et que voulons-nous faire de cette profusion des pratiques de l’éthique ? Quels rôles social et politique cette sphère de l’éthique est-elle en mesure de porter dans l'espace démocratique ?
>> Lire la suite

Penser la (dé)naturalisation de la race et du sexe : actualité de Colette Guillaumin (mar., 10 juil. 2018)
Un colloque international et multidisciplinaire aura lieu à l'université d'Ottawa à l'été 2019 sur le thème de l'actualité de la pensée de Colette Guillaumin. Décédée en 2017, la sociologue française nous lègue un travail pionnier de dénaturalisation des catégories de race et de sexe. L'objectif du colloque est de revenir sur ses analyses et d'ouvrir sur leur prolongements pour penser le monde d'aujourd'hui.
>> Lire la suite

Construire l'Europe au défi de « 68 » (jeu., 05 juil. 2018)
Cette journée d’études se propose d’analyser le lien entre les contestations sociales des « années 1968 » et le projet d’Europe communautaire. Cette relation sera abordée aussi bien à travers les causes européennes des mouvements que dans les conséquences de ces derniers pour la CEE. On cherchera ainsi à contextualiser l’événement, au-delà de la simple référence aux Trente Glorieuses, dans les grandes évolutions de la politique européenne des années 1960-1970 et les transformations économiques et sociales profondes qu’elle induit. Du point de vue de l’histoire de la construction européenne, elle permettra de déterminer comment un événement global influe sur une construction transnationale, en particulier à travers la critique du choix européen ou des politiques européennes par la contestation, les différents regards européens sur les évènements, les réponses politiques de l’Europe communautaire aux revendications de « 68 ».
>> Lire la suite

Religions et numérique : métamorphoses et conversions (mer., 27 juin 2018)
Il s'agit par ce colloque de penser les formes actuelles de la relation entre pratiques numériques connectées et religions – ou le religieux – quelles qu’elles soient, sous forme d’une triple interrogation : qu’est-ce que les religions font avec le numérique connecté, et qu’est-ce qu’elles font au numérique connecté ? Qu’est-ce que le numérique connecté fait aux religions ? Comment les formes religieuses réapparaissent, transfigurées et plus ou moins métamorphosées, dans les espaces numériques ? Comment les pratiques religieuses se trouvent affectées, si elles le sont, par la digitalisation partielle de la production signifiante religieuse ?
>> Lire la suite

Féminismes et artivisme dans les Amériques (XXe et XXIe siècles) (jeu., 21 juin 2018)
Anouk Guiné (université du Havre) et Emanuele Carvalheira de Maupeou (université de Rouen) vous invitent à présenter un texte pour le numéro 10 de la revue EOLLES Identités et Cultures, dans le prolongement du colloque international « Féminismes et artivisme dans les Amériques (XXe et XXIe siècles) ». Nous invitons les auteur·e·s à rendre hommage à Marielle Franco, afroféministe, lesbienne et conseillère municipale de Rio de Janeiro, assassinée le 14 mars 2018, et dont le dernier projet portait sur le funk traditionnel de Rio. Les articles proposés devront être inédits.
>> Lire la suite

Aux sources des politiques sociales : décentrer l’histoire du « welfare » européen (XIXe-XXIe siècle) (mer., 20 juin 2018)
Ce cycle de trois journées d'étude pour l’année 2018-2019 est lauréat de l'appel à initatives étudiantes de l'Initiatives de recherches interdisciplinaires stratégiques (IRIS) « Études globales » de l'université de recherche Paris Sciences et Lettres (PSL). Il est organisé autour de trois conjonctures temporelles de l’histoire du welfare et de la protection sociale européenne du XIXe siècle à nos jours. Nous nous proposons d’en faire une arène de débat et d’y construire au fil des séances et des interventions, par la confrontation des points de vue historiographiques et des exemples mobilisés, une histoire connectée des politiques sociales européennes.
>> Lire la suite

Mobilisations des électorats dans le monde anglophone (mar., 19 juin 2018)
Cette journée d’étude, qui s’inscrit dans le cadre du projet transversal « Politique, discours et innovation » du laboratoire de recherche ILCEA4, sera le deuxième volet d’une réflexion visant à explorer les stratégies de mobilisation des électorats dans le monde anglophone, selon une approche « ascendante », à cette occasion, qui implique les mouvements citoyens et la société civile, via le rôle de certaines organisations civiques ou les pratique de type « grassroots », selon la terminologie utilisée en anglais.
>> Lire la suite

Monde arabe et diplomaties parallèles (mar., 19 juin 2018)
Ébranlé par les soulèvements populaires de 2011, le monde arabe a vécu une séquence appelée à le marquer, en tant que tel et dans son rapport au monde. Pourtant, après une (re)découverte des sociétés, de leurs dynamiques et des registres de mobilisations d’acteurs nonétatiques, nombre d’analyses sont rapidement retombées dans des logiques plus traditionnelles. En effet, objet central des relations internationales, le monde arabe a le plus souvent été abordé selon des prismes bien particuliers.
>> Lire la suite

1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris (mar., 12 juin 2018)
Cette session vise à discuter la valeur symbolique, culturelle et politique de la Biennale de Paris, des années 1950 aux années 1970, et sa réception dans deux contextes totalitaires de part et d'autre du rideau de fer. D'une part, une analyse critique de la Biennale de Paris par la presse polonaise du tournant des années 1950-1960 permettra de positionner cet événement par rapport au climat politique fluctuant de la période et aux débats locaux sur le statut de l'art moderne. D'autre part, l'étude de l'interaction entre les institutions franquistes, les artistes et la Biennale aidera à comprendre la position de cet événement (et son instrumentalisation) dans le contexte des politiques culturelles du régime aussi bien que dans celui de la montée des mouvements hostiles à la dictature et des luttes pour la construction de l'art moderne en Espagne.
>> Lire la suite

Les petites paysanneries des arrière-pays montagneux et forestiers (mar., 12 juin 2018)
Les arrière-pays montagneux et forestiers méditerranéens, lieux d’ancrage de petites paysanneries (PP) séculaires aux marges des centres du pouvoir, ont historiquement constitué des lieux de refuge pour les populations chassées des plaines. De nos jours, les petites paysanneries montagnardes et forestières, plus composites et de plus en plus intégrées aux entités nationales, souffrent, paradoxalement, de l’excentricité géographique et de la marginalité économique et sociale. Or, au-delà de la diversité des milieux physiques, culturels et des rapports tissés avec les avant-pays urbanisés, ces mêmes sociétés développent des pratiques adaptatives fondées sur des logiques spécifiques qui restent malgré tout exposées à des risques et à des incertitudes multiformes, que la politique publique n’arrive pas à endiguer.
>> Lire la suite

Non-violence et politique, un compagnon pédagogique (lun., 04 juin 2018)
Les éditions Science et bien commun (Canada) lancent un appel à contribution pour un projet d’anthologie sur la non-violence et la politique. Ce projet vise à construire un outil unique, multilingue à terme, regroupant des analyses d’écrits connus et moins connus qui éclairent les relations complexes entre politique et non-violence, des interfaces trop souvent négligés en science politique. Il vise également à mobiliser les chercheurs et chercheuses qui s’intéressent au sujet, mais sont souvent dispersés sur différentes disciplines et différents continents. Cette anthologie s’adressera à des enseignant·e·s qui souhaitent explorer les interactions entre non-violence et politique avec leurs étudiant·e·s. Les responsables du projet espèrent également que cette collection d'études de textes permettra aux activistes d’explorer les racines conceptuelles et historiques de leur pratique.
>> Lire la suite

Pour une socio-histoire du « made in France » (XIX-XXIe siècle) (lun., 28 mai 2018)
Cette journée d’étude vise à questionner les enjeux du « produire français », à examiner comment ils sont saisis par différents acteurs et touchent tant les conceptions des économistes et des spécialistes de gestion, que le champ politique, les acteurs de luttes sociales et les mouvements syndicaux.
>> Lire la suite

L’université et le politique (jeu., 24 mai 2018)
Cette journée d’études ambitionne, sur la période d’un siècle allant des révolutions de 1848 à la fin de la seconde guerre mondiale, d’interroger la relation entre l’université et le politique en Europe. Onze communications permettront de réfléchir sous de multiples angles aux liens hétérogènes entre acteurs du champ universitaire, qu’ils enseignent, étudient ou administrent, et acteurs du champ politique, dans l’espace européen. Une problématique centrale qui traverse l’ensemble des exposés, qu’ils traitent d’un individu, d’un groupe d’individus ou d’une discipline, est celle de l’autonomie du champ universitaire, de sa constitution et de son éventuelle limitation, par rapport au champ politique, dans une période où l’institution universitaire est en pleine expansion et transformée par la formation de nouvelles disciplines.
>> Lire la suite

Les « mai 68 » (mer., 23 mai 2018)
Il s'agit d'une approche comparative d'un vaste mouvement depuis le début des années 1960.
>> Lire la suite