Etudes critique sur le handicap

 

Outre-Atlantique, le handicap est traité comme un champ des études critiques. Il existe des travaux qui abordent la construction sociale du handicap, des inégalités sociales et discriminations auxquelles il donne lieu. Néanmoins ce champ est assez peu développé dans la littérature française, où la dimension socio-politique du handicap n’est que peu abordée en tant que telle.

 

Le handicap: une essence ou une situation relative à un environnement ?

 

L’expression “porteur de handicap” semble impliquer que le handicap est une propriété (“une caractéristique intrinsèque”) d’un individu.

 

Au contraire, l’expression “en situation de handicap” implique l’idée que le handicap n’est pas uniquement une caractéristique qui existe en soi et dont l’individu serait porteur, mais l’effet d’une relation avec un environnement donné. La modification de l’environnement pourrait annuler ou compenser la situation de handicap.

 

Le handicap: déficience à compenser ou différence à respecter ?

 

Le handicap peut être pensé du côté du manque et de la déficience. Le sujet est alors évalué par rapport à une norme - le valide, qui lui ne manquerait de rien. L’idée de manque induirait alors l’idée qu’il faille fournir une compensation technique ou apprendre des stratégies de compensation. L’idée de compensation peut alors se rapprocher de celle d’encapacitation. Celle-ci permettrait alors l’autonomie du sujet.

 

Le handicap peut être considéré comme une différence qui n’est pas pensée par référence à une norme. Elle a une valeur en soi et peut même faire l’objet d’une fierté qui peut contribuer à un retournement du stigmate.

 

Le handicap: modèle médical ou modèle social ?

 

Le modèle médical considère le handicap comme une question individuelle et médicale. Si l’individu a des difficultés c’est que cela est lié au fait qu’il est porteur de handicap.

 

Le modèle social a émergé avec les mouvements sociaux des années 1970 de personnes en situation de handicap. Le modèle social considère que c’est la situation sociale qui responsable de la situation de handicap. Les tenants du modèle social oeuvres pour pouvoir mener une vie indépendante.

 

Le handicap: autonomie ou soin ?

 

La revendication face à la situation du handicap peut être une revendication d’autonomie. Le sujet désire ne pas dépendre d’autrui. Cela peut passer par l’aménagement de l’environnement ou par le fait de fournir des compensations.

 

Mais l’idéal d’autonomie n’est pas possible dans tous les cas: le handicap peut induire la dépendance. Dans ce cas, le handicap interroge l’idéal d’autonomie, que les Lumières avaient posé comme norme. L’éthique du care semble alors plus adéquate pour prendre en charge cette problématique.

 

Que faire du handicap ?

 

La normalisation: Il s’agit de faire en sorte que la personne handicapée puisse mener une vie considérée comme normale. L’idéal est alors l’adaptation du sujet à une norme qui est prise comme une référence légitime. Cela supposerait que, lorsque l’on est une personne handicapée, on aspirerait à vivre comme tout le monde.

 

Tolérance à la différence et politique de la diversité: La tolérance à la différence implique que l’autre, celui qui s’écarte de la norme, par exemple la personne handicapée, ne subisse pas de violences ou ne soit pas stigmatisé du fait de sa différence. Il s’agit de valoriser la diversité comme valeur sociale et l’acceptation de l’écart à la norme dominante. D’une certaine manière, cette approche essentialise le handicap dans la mesure où il est considéré comme une différence en soi.

 

Pédagogie critique de la norme: La pédagogie critique de la norme fait porter son regard sur la déconstruction de la norme dominante comme constructrice de privilèges sociaux et de discrimination. La norme dominante dans le cas du handicap est le validisme. Le qualificatif de handicapé n’existe que par rapport à cette norme: cela est visible dans la mesure où la catégorie de handicapé regroupe des catégories de personnes très différentes. La déconstruction de la norme majoritaire conduirait alors également à la disparition des groupes minoritaires car ceux-ci n’ont d’existence en tant que catégorie que par référence à une catégorie normative majoritaire.

 

L’école inclusive

 

En 1994, l’UNESCO adopte la déclaration de Salamanque et en 2005, la France promulgue une loi sur le handicap qui prévoit que la scolarisation en situation ordinaire doit être le principe et la scolarisation en milieu spécialisé, l’exception.

 

L’idée d’école inclusive suppose plusieurs éléments: a) des aménagements de la situation par l’accessibilité (exemple : locaux) et des compensation techniques (exemple : ordinateur) b) l’assistance d’une personne: l’AVS (politique du care) c) la lutte contre les discriminations par l’éducation à la tolérance à la diversité.

 

Le rôle assigné à l’école est pluriel: a) l’école aurait pour but une encapacitation de l’élève de manière à ce qu’il puisse atteindre la norme scolaire exigée pour les autres élèves (au besoin par la différenciation pédagogique) b) la socialisation de l’élève pour lutter contre l’isolement social et les préjugés contre les personnes en situation de handicap.

 

Le droit à des aménagements scolaires pour un élève est soumis à la reconnaissance de sa situation par une reconnaissance de handicap à la MDPH. Mais cette reconnaissance crée également des effets d’étiquetage. La difficulté de l’élève est prise alors entre la reconnaissance sociale de sa situation de handicap et le risque de stigmate que produit l’effet d’étiquetage.

 

La théorie queer du handicap

 

La théorie queer apparaît comme un ensemble théorique critique s’intéressant à la critique de la norme majoritaire ou dominante, à sa manière de construire les minoritaires, et à la résistance que les minoritaires lui opposent.

Le queer a d’abord porté son regard vers les questions de genre. Mais il développe également une réflexion sur la question du handicap à travers la théorie du crip, terme désignant les personnes en situation de handicap dans l’approches queer.

 

Les approches queer mettent en effet en avant les homologies existants entre les problématiques queer et crip deux conditions sociales:

 

 

 

Thématiques

Problématiques de la transidentité

Problématiques du handicap

Norme dominante

Norme de la binéarité de genre et de sexe - Norme cisgenre

Norme du validisme

Diversité des identités anormales

Transidentités

Handicapés

Pathologisation

Psychiatrisation

Médicalisation

Technologies/Pharmacologie

Prothèses, Hormones

Prothèses, traitements

Politiques d’intégration

Normalisation

Inclusion

 

Les approches queer s’opposent aux politiques visant à normaliser et à intégrer le différent. Elle visent plutôt à développer une politique de la fierté des groupes minoritaires et de leur reconnaissance. On trouve cette revendication par exemple dans les associations de défense de personnes considérées comme ayant des trouble psychiques qui peuvent se considérer non pas comme anormaux, mais comme simplement neurodivergents par rapport à une norme neurotypique et réclamer le respect de la neurodiversité.

De même, plus généralement, à la notion de handicap, plusieurs travaux à l’étranger oppose la notion de diversité fonctionnelle qui induit une approche moins connotée négativement en terme de différence et non pas de manque.

 

Sur le plan pédagogique, l’approche queer implique donc une critique de la norme dominante plutôt qu’une recherche d’inclusion qui viserait une normalisation de la différence.

 

Lexique:

 

Capacitisme: Le capacitisme est une forme de discrimination, de préjugé ou de traitement défavorable contre les personnes vivant un handicap. Le système de valeurs capacitiste, fortement influencé par le domaine de la médecine, place la personne capable, sans handicap, comme la norme sociale. Les personnes non conformes à cette norme doivent, ou tenter de s'y conformer, ou se trouver en une situation inférieure, moralement et matériellement, aux personnes valides. (Source: Wikipedia)

 

Handiphobie: Crainte et rejet des personnes handicapées.

 

Situation de handicap: Les situations de handicap naissent de la confrontation (concrète ou non) entre une personne et la réalité d’un environnement physique, social et culturel. Les situations de handicap se rencontrent dans : les actes de la vie courante, de la vie familiale, de la vie de loisirs, dans l’éducation, dans le travail et dans toutes les autres activités de la vie, y compris les activités bénévoles, de solidarité et de culte, dans le cadre de la participation sociale. (Source: http://claude.hamonet.free.fr/fr/glos.htm#handicap )

 

Validisme: Le validisme est une oppression contre les personnes vivant en situation de handicap physique (paraplégie, tétraplégie, amputation mais aussi dyspraxie, etc.) ou mental (schizophrénie, bipolaire, borderline, autisme, etc). C'est une forme de capacitisme, une oppression basée sur le handicap. (Source: Wikipedia)

 

Bibliographie:

 

Conseil de l’Europe: la discrimination fondée sur le handicap - http://www.coe.int/fr/web/compass/disability-and-disablism

 

Culture du validisme (occidental) - https://infokiosques.net/IMG/pdf/validisme.pdf

 

Déclaration de Salamanque 1994 (UNECO) - http://unesdoc.unesco.org/images/0009/000984/098427fo.pdf

 

Dossier MDPH - élève trouble cognitif - http://www.dysmoi.fr/quand-et-comment-monter-un-dossier-mdph/

 

Dossier Queer-disability - http://www.observatoire-des-transidentites.com/article-queer-disability-122760509.html

 

Lee, Comment être un allié … - http://www.zinzinzine.net/2016/10/comment-etre-un-e-allie-e-pour-les-personnes-handicape-e-s-et-neurodiverses-dans-les-communautes-militantes-et-universitaires.html

 

Liasidou Anastasia, “Inclusive education and critical pedagogy at the intersections of disability, race, gender and class”, URL: http://www.jceps.com/wp-content/uploads/PDFs/10-1-12.pdf

 

Manifeste du CLHEE- Contre le validisme, les discriminations et l’handiphobie - http://lmsi.net/Manifeste-du-CLHEE

 

La politique du handicap: un modèle reposant sur l’autonomie individuelle - URL: https://www.cairn.info/revue-informations-sociales-2010-3-page-128.htm

 

Les quatre modèles du handicap -

http://www.making-prsp-inclusive.org/fr/6-le-handicap/61-quest-ce-que-le-handicap/611-les-quatre-modeles.html

 

Préciado, Ton fauteuil me fait kiffer - http://www.liberation.fr/chroniques/2015/11/06/ton-fauteuil-me-fait-kiffer_1411803

 

Théorie du CRIP - https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:OqTvMs09FnEJ:https://alterconf2015.sciencesconf.org/conference/alterconf2015/pages/Puiseux_Charlotte_alter2015.odt+&cd=9&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0