Théorie critique de l'école et des idéologies éducatives

L'école constitue la pépinière de reproduction de l'ordre social. L'ordre scolaire s'appuie sur une rationalité technocratique. Mais l'école est prise entre les logiques de l'élite administrative bureaucratique et celle de l'élite managériale libérale. Les discours conflictuels sur l'école sont à comprendre en partie comme l'expression de conflits entre les différents intérêts des élites sociales. Il n'y a donc pas d'autonomie de l'école par rapport au social, mais des conflits entre des conceptions différentes et idéologiquement situées de l'école.

 

- La norme scolaire: 

 

- La réussite scolaire: étude critique de la norme scolaire fondamentale

 

29/12/16: La norme scolaire et la production de l'exclusion sociale

 

29/12/16: La réussite scolaire: la norme paradoxale du jeu scolaire

 

29/12/16: Les dispositifs scolaires de la reproduction des normes sociales de domination

 

29/12/16: Norme scolaire, neurodiversité et aliénation cognitive

 

- La forme scolaire républicaine :

 

01/01/12:  Congruence entre la République en France

et les présupposés de l'idéalisme rationaliste

 

- L'école institution disciplinaire (Foucault):

 

05/06/16: De quoi le harcèlement scolaire est-il le nom ?

 

09/10/16: La forme scolaire et l'aliénation cognitive

 

- L'école et la rationalité technique: 

 

26/06/16: A l'école des dispositifs

  

L'école et l'aliénation technocratique

 

 juillet 2014Pédagogie et nouvelles technologies

 

- La forme scolaire entrepreneuriale :

 

24/01/16: La pédagogie entrepreneuriale et Freinet

 

27/12/15: Contre une managérialisation de la pédagogie

 

07/09/2014: Managérialisation de la pédagogie

 

Janvier 2013: Pédagogies actives et néo-management

 

- Les idéologies éducatives des classes dominantes:

 

24/07/16: Lutte des places et lutte des classes à l'école

 

03/07/16: Les réticences des enseignants à vendre la mèche

 

05/09/2015: De quelques impensés sociaux de la déscolarisation

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0