Pédagogie en contexte magistro-centré

Il existe des travaux sur l'effet enseignant en général et les techniques qui permettent d'améliorier une présentation en contexte magistro-centré.

 

I- L'avis des apprenants

 

Lorsqu'on demande aux apprenants ce qui fait la qualité d'un enseignant, ce n'est pas nécessairement la la maîtrise du contenu qui est mis en avant, ou tout du moins, celle-ci ne suffit pas. 

 

Dans les études qui ont été faîtes sur le sujet, on peut retenir parmi les qualités appréciées:

 

- un cours structuré (importance du plan)

- clarté de l'exposition

- ouvert au dialogue

- montre l'intérêt de sa matière

- l'enthousiasme

- l'humour

 

I- Le début du cours:

 

- Faire un rappel de ce qui a été dit lors du cours précédent

- Mettre en évidence le plan du cours (par exemple au tableau)

- Faire ressortir l'utilité de ce que l'on fait apprendre (par exemple en partant d'une accroche en lien avec l'actualité)

- Faire le lien avec les connaissances antérieures des apprenants

 

II- Pour rendre le cours plus vivant (en amphi) :

 

- Avoir recours à des formules rethoriques où l'on s'adresse à l'assistance

- Tous les 15-20 min reveiller l'assistance par une annecdote, en posant une question ou autre...

 

III- Des petits plus pour favoriser l'attention

 

Faire poser des questions avant l'exposé et se proposé d'y intégré les réponses pendant l'exposé.

- Prévenir que les apprenants devront à l'issu de l'exposé être énoncer les idées importantes afin de constituer un résumé.

- Dire aux apprenants qu'à la fin de l'exposé ils seront sollicité pour prendre position pour/contre ce qui a été expliqué.

 

IV- Des petits plus (en TD): 

 

- Proposer le choix pour les travaux

- Proposer des travaux qui partent de situations-problèmes signficatives pour les apprenants.

- Valoriser les questions (renforcement positif)

- Proposer un système de notation qui inclut de pouvoir remonter un travail qui n'a pas été réussi.

 

V- Pour faciliter la compréhension et la mémorisation:

 

- Au lieu de demander si c'est compris, proposer aux apprenants de reformuler eux-mêmes ce qui a été exposé. 

- Décontextualiser: proposer aux apprenants de donner des exemples d'autres cas dans lesquels peuvent être utilisés les connaissances.

- Expliciter l'activité mentale ou les méthodes d'apprentissage par des commentaires métacognitifs (modelage cognitif)

- Proposer aux apprenants de prendre position sur une question du cours par écrit ou à l'oral.

- Leur demander de faire un bilan de savoir à l'écrit ou l'oral : qu'est-ce qu'il faut retenir d'important du cours ?

- Proposer de réaliser une carte conceptuelle du cours.

- Quizz show: déviser les apprenants en deux groupes et demander à chaque groupe d'inventer des questions (et de trouver les réponses) qu'ils poseront à l'autre groupe.

 

VI- En fin de cours:

 

 

- Rappeler l'idée importante du cours à retenir

- Poser une petite question de réflexion à la fin du cours pour le cours suivant 

 

Pour aller plus loin: 

 

Brauer Markus, Enseigner à l'université, Paris, Armand Colin, 2011. 

 

Manuel de pédagogie universitaire.

http://www.mpu.usj.edu.lb/doc/Ressources/manuel-de-ped-uni/manuel-complet.pdf

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0