Militants et intellectuels : l'exemple du syndicalisme révolutionnaire en France entre 1904 et 1910 (I)

 

Texte d’une intervention à l’Université d’été d’ATTAC (été 2013)

 

Il s'agit dans ce texte de rendre compte d'un exemple historique méconnu, mais qui peut nous être utile pour réfléchir encore aujourd'hui aux relations qui peuvent être nouées entre les mouvements sociaux et les scientifiques. Cet exemple est celui des liens entre les militants syndicalistes et les philosophes de la nouvelle école dans le syndicalisme révolutionnaire en France au début du XXe siècle

Le syndicalisme révolutionnaire désigne un courant militant qui a dominé la CGT durant la première décennie du XXe siècle. Il se caractérise par deux aspects. Le premier est la mise en avant de l'action directe – à savoir principalement la grève et le sabotage – comme forme d'action militante. L'action directe désigne alors plus largement le fait d'agir sans l’intermédiaire de représentants. Le deuxième est la « double besogne » qui désigne le fait de tendre à la fois à l'amélioration des conditions immédiates des travailleurs et à révolution par la grève générale expropriatrice. Selon Emile Pouget, qui est l'un des praticiens-théoriciens du syndicalisme révolutionnaire, la Charte d'Amiens de 1906, texte de référence encore aujourd'hui du syndicalisme français, en énonce les principales composantes.

Mais le syndicalisme révolutionnaire désigne aussi un courant de pensée dont les représentants sont les philosophes de la nouvelle école. Ceux-ci sont principalement, en France, Georges Sorel, Edouard Berth et Hubert Lagardelle. Praticiens-théoriciens et philosophes se côtoient autour d'une revue, Le mouvement socialiste, qui paraît entre 1899 et 1914 et dont le directeur de publication est Hubert Lagardelle[1]. La revue publie des comptes rendus de grève, des textes de militants-praticiens, des enquêtes ouvrières, des articles de philosophie, des comptes rendus d'ouvrage... Néanmoins la période strictement syndicaliste révolutionnaire de la revue est relativement courte puisque au sens le plus étroit, le syndicalisme révolutionnaire s'affirme au congrès de la CGT de Bourges en 1904 et perd son influence prépondérante au sein de cette organisation en 1909 avec l'arrivée du réformiste Louis Niel, puis de Léon Jouhaux à la direction de la confédération.

Le syndicalisme révolutionnaire a la réputation, à juste titre, d'être anti-intellectualiste. Cela est exact, mais encore faut-il entendre ce terme d'anti-intellectualisme dans ses différents sens. Je montrerai ainsi que, tout en critiquant un certain rapport social entre ouvriers et intellectuels, les syndicalistes révolutionnaires promeuvent un autre type de relation entre les militants et les intellectuels critiques.

 

 

I- L'anti-intellectualisme du syndicalisme révolutionnaire

 

L'anti-intellectualisme des syndicalistes révolutionnaires est en réalité une notion complexe et recouvre plusieurs aspects.

 

A- L'anti-intellectualisme militant

 

Cet anti-intellectualisme trouve une expression dans ce que l'on pourrait qualifier de pragmatisme philosophique du penseur anarchiste Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865). Ce dernier est l'une des rares références livresques citées par Fernand Pelloutier (1867-1901), le fondateur des Bourses du travail, dont le syndicalisme d'action directe constitue dans ses principes (« action directe », « double tâche », « grève générale »...) une anticipation du syndicalisme révolutionnaire. Les positions de Proudhon peuvent apparaître, ainsi que l'a montré le sociologue Pierre Ansart, non pas comme une production intellectuelle détachée de tout ancrage social, mais comme l'expression des pratiques du mouvement ouvrier de son époque[2], en particulier des ouvriers canuts à Lyon.

Proudhon écrit en effet que : « L'idée avec ses catégories naît de l'action et doit revenir à l'action, à peine de déchéance pour l'agent. Cela signifie que toute connaissance dite à priori, y compris la métaphysique, est sortie du travail et doit servir d'instrument au travail, contrairement à ce qu'enseignent l'orgueil philosophique et le spiritualisme chrétien, qui font de l'idée une révélation gratuite, arrivée on ne sait comment, et dont l'industrie n'est ensuite qu'une application »[3].

Cette affirmation a plusieurs implications. Elle signifie tout d'abord que le travail manuel, lié à la satisfaction des besoins vitaux, est la base de toute société humaine à partir de laquelle s'édifie la culture et d'où proviennent jusqu'aux réflexions métaphysiques. Proudhon rompt en cela avec la tradition chrétienne qui oppose le corps et l'esprit (les idées venant alors de l'esprit). Il est ainsi conduit à la critique de la division sociale entre travail manuel et intellectuel. Il n'accepte pas la valorisation sociale des clercs (religieux et intellectuels) au détriment des travailleurs manuels. Proudhon prône au contraire une éducation polytechnique qui permet au travailleur de développer à la fois ses capacités manuelles et intellectuelles. Il se montre en particulier attaché au fait que les travailleurs puissent continuer à se former tout au long de leur existence pour parvenir à développer l'ensemble de leurs facultés.

L'anti-intellectualisme des syndicalistes révolutionnaire se traduit dans leur pratique militante par la mise en avant de « l'action directe » (notion dont la paternité est attribuée à Fernand Pelloutier) : l'action directe, sans l'intermédiaire de représentants – politiques ou intellectuels –, est la base du militantisme syndical. C'est d'elle que naît la doctrine militante syndicaliste révolutionnaire. C'est ainsi dans des brochures, écrites par des militants, que s'exprime cette doctrine : Le syndicalisme révolutionnaire ou encore L'action syndicaliste, rédigés par Victor Griffulhes, Le sabotage, mais également par exemple, L'action directe par Emile Pouget...

L'action directe a une double dimension éducative. Il existe tout d'abord une fonction pédagogique de l'action directe, comme l'énonce Emile Pouget : « L’Action directe a, par conséquent, une valeur éducative sans pareil : elle apprend à réfléchir, à décider, à agir. Elle se caractérise par la culture de l’autonomie, l’exaltation de l’individualité, l’impulsion d’initiative dont elle est le ferment »[4]. L'action directe constitue donc une méthode d'éducation par la lutte sociale, une pratique d'auto-émancipation à la fois collective et individuelle. L'action directe, en outre, constitue une méthode pédagogique : le militant syndicaliste révolutionnaire Albert Thierry parle ainsi en 1909 d'action directe lorsque instituteur, il tente de partir, non d'un programme scolaire, mais des besoins et de l'expérience de ses élèves pour réaliser ses cours[5]. Fernand Pelloutier, dans les Bourses du travail, avait déjà également mis en avant l'importance d'une éducation ouvrière autonome. Il s'agissait pour lui « d'instruire pour révolter », de donner aux ouvriers « la science de leur malheur »[6]. Les ouvriers, dans les Bourses du travail, grâce à la présence de bibliothèques et de cours, devaient pouvoir s'approprier de manière autonome, par rapport à l'instruction étatique, les outils critiques nécessaires à leur émancipation.

L'action directe conduit ainsi de manière générale à défendre l'autonomie du mouvement syndical par rapport aux partis politiques et aux intellectuels. En effet, un des reproches qui sont faits par les syndicalistes révolutionnaires aux partis politiques, par opposition aux syndicats, c'est que ce sont des organisations inter-classistes. De fait, les partis politiques socialistes sont dominés par des intellectuels issus de la bourgeoisie : Jules Guesdes, Jean Jaurès.... Le parti politique regroupe sur la base d'idées communes et non sur celle d'une condition sociale de classe, contrairement à l'organisation syndicale. De même, la nécessaire autonomie du syndicalisme vis-à-vis des intellectuels est affirmée par le militant anarchiste et syndicaliste révolutionnaire Georges Yvetot dans plusieurs textes:

 

« Que viendraient faire parmi nous, dans nos syndicats, dans nos Bourses du travail, dans nos congrès, les savants, les écrivains, les orateurs, les artistes, les professeurs, les ingénieurs, les médecins, les avocats, les journalistes ? Seraient-ils pétris des meilleures intentions, auraient-ils donné mille preuves de leur sincérité, les Intellectuels doivent nous être suspects, dès qu’ils cherchent à s’introduire dans notre vie corporative et par conséquent à nous diriger. […] Nous ne sommes pas des enfants, ayant besoin qu’on les conduise ! Au reste, que les Intellectuels se consolent ! Le rôle qu’ils peuvent jouer n’est pas mince. Théoriciens ou polémistes, ils peuvent, par la revue et par le journal, défendre la classe ouvrière, dans leurs principes, leur action et leurs tendances »[7].

 

Cet extrait d'article d'Yvetot met ainsi en avant deux points principaux qui caractérisent l'anti-intellectualisme des syndicalistes révolutionnaires. Les militants n'ont pas besoin de théoriciens qui dirigent le mouvement ouvrier. Ils sont capables de décider par eux-mêmes : ils sont capables politiquement. Les intellectuels n'ont pas à produire la théorie politique du mouvement ouvrier. Néanmoins, ils ont un rôle à jouer dans la lutte des classes, non pas économique, mais dans celle qui se déroule dans le champ des idées.

 

(suite la semaine prochaine)

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    wlp (lundi, 22 juin 2015 11:38)

    http://www.hermesbirkin.com.co/
    http://www.hermesoutlet.net.co/
    http://www.hollister.us.org/
    http://www.hollisterclothing-store.in.net/
    http://www.insanityworkout.net.co/
    http://www.iphone-cases.us/
    http://www.ralphlaurenpolo.in.net/
    http://www.ray-ban-outlet.us.com/
    http://www.raybans.us.org/
    http://www.rayban-sunglasses.org.uk/
    http://www.rayban-sunglasses.us.org/
    http://www.raybansunglassesoutlet.net.co/
    http://www.raybanwayfarer.in.net/
    http://www.replicahandbags.com.co/
    http://www.replicawatches.us.com/
    http://www.retro-jordans.com/
    http://www.rolex-watches.me.uk/
    http://www.rosherun.org.uk/
    http://www.rosheruns.us/
    http://www.salvatoreferragamo.in.net/
    http://www.soccer-shoes.org/
    http://www.softball-bats.us/
    http://www.suprashoe.net/
    http://www.swarovskicrystal.com.co/
    http://www.swarovskijewelry.com.co/
    http://www.swarovski-uk.org.uk/
    http://www.the-northface.com.co/
    http://www.the-northface.in.net/
    http://www.thenorth-face.org.uk/
    http://www.thenorthface.us.org/
    http://www.thenorthfacejackets.in.net/
    http://www.thomassabo-uk.org.uk/
    http://www.tiffanyandco.net.co/
    http://www.tiffanyjewelry.us.org/
    http://www.tory-burch-outlet.in.net/
    http://www.tory-burchoutlet.us.com/
    http://www.louboutin.jp.net/
    http://www.louis-vuittoncanada.ca/
    http://www.louisvuitton.jp.net/
    http://www.louis--vuitton.org.uk/
    http://www.louisvuitton.so/
    http://www.louisvuittonas.com/
    http://www.edhardy.in.net/
    http://www.levisjeans.com.co/
    http://www.bcbgdresses.net/
    http://www.bebeclothing.net/
    http://www.harrods-london.co.uk/
    http://www.guccishoes.com.co/
    http://www.ralphlaurenoutletonline.us.org/
    http://www.true-religion.com.co/
    http://www.truereligionjeans.net.co/
    http://www.truereligion-outlet.com.co/
    http://www.uggaustralia.net.co/
    http://www.uggboots.net.co/
    http://www.uggbootsclearance.com.co/
    http://www.uggsonsale.com.co/
    http://www.uggsoutlet.com.co/
    http://www.uptocoachoutlet.com/
    http://www.vansshoes.us/
    http://www.weddingdressesuk.org.uk/
    http://www.yogapants.com.co/
    http://www.ugg-boots.us.org/
    http://www.poloralphlaurenoutlet.net.co/
    http://www.burberryoutletonline.ar.com/
    http://www.toms-outlet.net.co/
    http://www.michaelkors.in.net/
    http://www.christianlouboutinoutlet.net.co/
    http://www.toryburchsale.com.co/
    http://www.pradaoutlet.com.co/
    http://www.longchamp-handbags.in.net/
    http://www.longchampoutlet.com.co/
    http://www.chanel-bags.com.co/
    http://www.truereligion-outlet.us.org/
    http://www.abercrombie-and-fitch.us.com/
    http://www.timberlandboots-outlet.net/
    http://www.timberland-shoes.com/
    http://www.tommyhilfiger.net.co/
    http://www.tommy-hilfigeroutlet.com/
    http://www.tomshoesoutlet.com/
    http://www.toms-outlet.in.net/
    http://www.toms-shoes.com.co/
    http://www.hollisterclothing.in.net/
    http://www.newbalance-shoes.org/
    http://www.converse--shoes.net/
    http://www.lululemonoutlet.com.co/
    http://www.nfl-jerseys.in.net/
    http://www.cheapjerseys.us.org/
    http://www.rolex-watches.us.com/
    http://www.rolexwatchesforsale.us.com/
    http://www.p90xworkout.in.net/
    http://www.giuseppezanotti.com.co/
    http://www.maccosmetics.net.co/
    http://www.instyler.in.net/
    http://www.mizunorunning.net/
    http://www.handbagsoutlet.com.co/
    http://www.hilfigeroutlet.in.net/
    http://www.kate-spade.com.co/
    http://www.katespade-outlet.com.co/
    http://www.kate-spades.com/
    http://www.longchamp.us.org/
    http://www.longchamp.com.co/