Accumulation du capital et stratégies de guerre sociale

 

La notion d’accumulation primitive du capital a été utilisée par Marx pour analyser les conditions de possibilité de la naissance du capitalisme. Néanmoins, cette notion peut trouver une plus grande extension dans l’analyse des rapports sociaux.

 

Il est en effet possible d’appliquer la notion d’accumulation du capital, non seulement à ce qui concerne l’économie, mais également au capital scolaire ou culturel (Bourdieu). Il est ainsi possible d’analyser non seulement ce qui est de l’ordre de l’économique, mais aussi du culturel, sous la forme d’une accumulation de capital.

 

Néanmoins, se pose alors la question de l’usage de ce capital accumulé. Dans l’analyse marxienne, le capital accumulé constitue la condition de possibilité de la mise en place des rapports sociaux de classe capitalistes. Par l’accumulation primitive de capital, il devient possible à une classe d’être propriétaire des moyens de production tandis qu’une autre classe ne possède que sa force de travail et se voit contrainte à être exploitée.

 

De même, en ce qui concerne le capital culturel, son accumulation rend possible la mise en place de rapports sociaux technocratiques qui s’appuient sur la maîtrise d’un savoir symboliquement reconnu.

 

Si on rapporte l’accumulation du capital au paradigme de l’analyse des phénomènes sociaux comme expression d’une guerre sociale, le capital accumulé devient alors une ressource stratégique. Que ce soit dans l’ordre économique ou culturel, le capital peut être utilisé selon des stratégies variées. Le capital économique peut être investi dans le cadre d’une délocalisation de l’économie. Le capital culturel peut être utilisé dans des stratégies scolaires visant à la reproduction de situations de domination.

 

Il est possible de se demander néanmoins en quoi ce type d’analyse stratégique se distingue de celles de l’individualisme méthodologique (par exemple celle de Boudon dans L’inégalité des chances). L’analyse proposée n’est pas celle d’un simple calcul rationnel ayant pour modèle le calcul économique. Il s’agit d’une stratégie qui s’inscrit dans le cadre de rapports sociaux conflictuels. De fait, il s’agit bien de stratégie à la fois de guerre économique de classe et de distinction culturelle qui visent chacune une forme de rapport de domination. De fait, les stratégies doivent se comprendre en tenant compte des positions sociales et donc des ressources inégalitaires détenues par les acteurs.

 

Conclusion: Il s’agit de mettre en avant deux pistes:

 

a) L’accumulation du capital non seulement en économie, mais également en ce qui concerne le capital scolaire

b) Ce capital accumulé peut être utilisé comme ressource stratégique dans le cadre d’une guerre sociale qui se déploie à la fois dans l’économique et le symbolique.    

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0