Construire une troisième partie dans une dissertation de philosophie

Il est possible de remarquer un certain nombre de schémas récurrents qui permettent de construire des troisièmes parties de dissertation de philosophie.

 

Les deux premières parties d'une dissertation peuvent généralement être construites de la manière suivante:

 

I- Opinion immédiate.

 

Cette opinion immédiate correspond généralement à celle qui serait induite à partir de l'intuition sensible d'un sujet empirique. 

 

II- Conception rationnelle. 

 

Elle correspond à la thèse du rationnalisme qui entend rompre avec l'opinion immédiate relative issue des sens pour atteindre une vérité sur la réalité.

 

Voici à partir de là trois exemples de schémas classiques de troisième partie:

 

1) Sujectif/objectif: La sensibilité subjective et la rationalité objective:


I- L'opinion immédiate correspond à la subjectivité du sujet empirique 

 

II- La conception rationaliste corresponderait au point de vue objectif de la raison

 

III- Une troisième partie tenterait de penser ensemble la subjectivité et l'objectivité.

Cette thèse est celle de l'idéalisme rationnel qui complète l'objectivité de la raison, par l'intuition intellectuelle ou la volonté d'un esprit subjectif. 

 

ex: L'obligation est-elle necessairement contraire à la liberté ?

 

I- L'obligation est contraire à la liberté pour la subjectivité immédiate du sujet sensible. Elle impose une contrainte sur le sujet empirique: comme effort qui brime ses désirs immédiats. (niveau psychologie empirique), comme une obligation extérieure. 

 

Limite: Une société pourrait-elle perdurer sans obligations qui s'imposeraient aux sujets individuels ?

 

II- L'obligation sociale objective est la condition de possibilité des libertés individuelles dans une société. (niveau social: juridique et politique, rationalité objective) ex: Hobbes, Hegel, Durkheim...

 

Limite: Cette obligation sociale s'impose à l'individu en tant que sujet soumis à la loi sans qu'il y ait pris part en tant que sujet autonome à son élaboration.  

 

III- L'obligation n'est pas nécessairement contraire à la liberté ni d'un point de vue subjectif, ni objectif. L'obligation est issue d'un sujet intelligible capable de produire grace à sa raison une norme morale ou juridique universelle (ex: Kant ou Rousseau).

 

NB: Il est également possible de construire un plan en trois parties d'orientation matérialiste rationaliste.

I- Dans ce cas, il s'agit de faire une première partie sur le point de vue du sujet empirique et d'en montrer les limites.

II- Il faut ensuite construire une seconde partie sur le point de vue du sujet intelligible rationnel et montrer en quoi ce point de vue est une illusion de la conscience.

III- Enfin, la dernière partie consiste à montrer comment seul le point de vue objectif matérialiste est rationnel.

 

2) La raison et ses limites, voire même la déconstruction de la rationalité:

 

Un certain nombre de sujet peuvent également inviter à penser les limites de la raison.

 

Il est alors possible d'effectuer une troisième partie:

soit: - qui distingue les champs légitimes d'application de la raison (ex: Pascal, Kant, Bergson...)

soit: - qui effectue une critique plus radicale de la rationalité ( ex: Nietzsche )

 

Ex: Les progrès de la technique sont-ils des progrès de la raison ?

 

I- Les progrès de la technique ne sont pas necessairement des progrès de la raison théorique. Ils peuvent être des produits de l'expérience empirique.

 

II- Les progrès de la technique issue de la techno-science sont des progrès de la rationalité scientifique.

 

soit:

III- Les progrès de la technique sont des progrès de la rationalité scientifique, mais pas de la raison pratique (problématique kantienne, reprise par l'Ecole de Franckfort: elle présuppose un dualisme entre corps et esprit).

 

soit:

III- Les progrès de la technique sont des progrès de la raison, mais peuvent s'opposer à la vie. Les progrès de la technique constituent une application d'un ordre mécanique.

Mais lorsque cet ordre mécanique est appliqué à du vivant, il entre en contradiction avec la logique de ce dernier qui est un mouvement continu et fluide. 

(problématique bergsonnienne: exemple la rationalité technique de l'organisation scientifique du travail plaque du mécanique sur du vivant - ex: Charlie Chaplin dans Les temps modernes). 

 

NB: Il est possible d'adopter également un plan qui soit rationaliste matérialiste:

 

III- Les progrès de la technique sont bien des progrès de la raison. Mais c'est l'organisation sociale et politique qui conduit à en faire un mauvais usage. 

 

3) Etablir des distinctions au sein de la notion centrale du sujet:

 

Il est possible de distinguer peut être au sein de la notion problématique du sujet des formes différentes.

 

Ainsi pour le sujet: L'art est-il une illusion ?

 

Cette interrogation est peut-être pertinente lorsque l'art se donne pour fonction l'imitation de la réalité, mais si l'art contemporain n'a pas cet objectif, peut être que cette interrogation ne lui est pas appplicable.  

 

L'art peut alors avoir pour viser une autre forme de vérité, non comme représentation de la réalité, mais comme authenticité.  

 

Méthode de dissertation complète

Écrire commentaire

Commentaires : 0