L’IRESMO, un an déjà !

 

L’institut de recherche sur le syndicalisme et les mouvements sociaux (IRESMO) a été crée officiellement il y a un an. Petit bilan de cette première année d’activité...

 

            L’IRESMO a été fondé en août 2010 afin d’effectuer des recherches scientifiques sur le syndicalisme et les mouvements sociaux et de diffuser le plus largement possible la recherche sur ces sujets. Ces objectifs, au cours de cette première année d’activité, se sont concrétisés de plusieurs manières.

 

            Tout d’abord par l’animation régulière d’un site Internet et la diffusion chaque mois, auprès d’abonnés à la lettre d’information, des articles parus sur le site. Ces derniers ont principalement porté sur les objets suivants: entretien mensuel avec un chercheur en sciences sociales, analyse de l’actualité, textes de recherche scientifique, comptes rendus et signalement de publications récentes, fiches de formation.

 

            Les chercheurs-militants de l’IRESMO ont également assuré une diffusion de la recherche soit par la participation à des colloques scientifiques, soit par la participation à des conférences-débats destinées au grand public et par une intervention auprès de médias de communication écrits et audiovisuels.

 

            L’IRESMO a également participé à la diffusion de l’ouvrage Les travailleurs de la culture en lutte, étude sur le syndicalisme dans le secteur de la culture consacré à Sud Culture Solidaires. L’IRESMO a en outre assuré la réalisation d’une session de formation auprès de travailleurs sociaux sur la prévention des manifestations de xénophobie et de racisme interculturel. Enfin, l’IRESMO réalise actuellement une enquête sociologique auprès d’un syndicat, portant en particulier sur les rapports sociaux de “race”.

 

            Pour l’année qui vient, nous espérons continuer sur cette lancée en menant à bien les projets scientifiques déjà entamés, en en lançant de nouveaux et en continuant bien entendu, l’animation de notre site Internet. 

 

 

L’Equipe de l’IRESMO.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0