Sensualisme, pragmatisme et rationalisme:

 

 

 


Il s’agit ci-desssous de situer le pragmatisme par rapport à deux autres courants de la philosophie: le sensualisme et le rationalisme. Le pragmatisme est souvent confondu avec un relativisme, par exemple sensualiste tel que peut l’incarner le sophiste Protagoras. Pour notre part, nous soutenons la thèse que le pragmatisme est une philosophie qui, tout en ayant les mêmes points de départ que le relativisme sensualisme, tente de le dépasser pour parvenir, par un processus rationnel d’expérimentation et d’argumentation, à une connaissance réaliste (au sens épistémologique).

Il nous semble absurde de soutenir, comme Richard Rorty, que John Dewey, et les pragmatistes en général, en restent à un relativisme qui expulse la notion de vérité et de réalité. Auquel cas, on ne saisit pas l’intérêt de mener un processus d’expérimentation, une enquête comme le propose Dewey, si ce n’est pas pour dépasser la connaissance immédiate pour atteindre un degré de connaissance plus solide.

La différence entre les rationalistes et les pragmatistes porte en réalité sur le fait que les premiers tentent pour cela de fonder la connaissance sur des principes premiers dont le reste sera déduit, tandis que les pragmatistes ne partent pas d’une rupture avec la connaissance immédiate, mais tentent, à l’issue d’un processus rationnel d’expérimentation, de parvenir à des conséquences plus justifiées c’est-à-dire mieux argumentées.

 

Sensualisme:

1. Il y a une continuité entre le sujet et l’objet. Le sujet se réduit à des sensations et la réalité à l’apparence.

2. Le tissu de l’expérience est un flux continu sensible. Tout est vivant (hylozoisme).

3. Le flux de l’expérience n’est organisé par aucun principe a priori, que ce soit le principe de non-contradiction ou de causalité. Il n’y a pas de raison à l’oeuvre dans le réel.

4. Nos opinions sont issues de l’expérience sensible.

5. Nos connaissances sont relatives

6. Nos actions sont guidées par la recherche du plaisir immédiat. Il n’y a pas de différence normative entre la vie animale et la vie humaine.

7. Les normes sont relatives.

 

Le pragmatisme:

- Le relativisme du sensualisme est contradictoire. Comment passer de l’opinion relative à la vérité reposant sur la connaissance d’une réalité fixe ?

 

- Pas de fondation sur un principe premier, mais expérimentation d’hypothèses (vs. déduction à partir d’axiomes vrais issus de principes a priori, ce qui est la position du rationalisme).

- Les processus que sont l’expérimentation et l’argumentation tentent d’opérer le passage de la connaissance immédiate relative à une connaissance vraie de la réalité permettant de dépasser l’apparence changeante.

- Le processus temporel permet de passer de la connaissance immédiate sensible à une connaissance raisonnée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sensualisme

Pragmatisme

Rationalisme

- Sensibilité

- Sentir

- Sensations

 

- Opinion immédiate

- Apparence

- Relativité

- Immédiateté

- Plaisir

 

 

- Hasard

- Vivant-animisme

- Observation (par les sens)

- Action

- Agir

- Expérimentation d’hypothèses

- Argumentation

- Construction

- Vraisemblance

- Processus

- Prudence

- Technique

- Habitude

- Probabilité

- Émergence continue

- Expérimentation

- Raisonnement

- Réfléchir

- Déduction à partir d’axiomes

- Démonstration

- Réalité

- Vérité

- Fondation

- Raisonnement

- Science

 

- Déterminisme

- Matière inerte

- Théorisation

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Domenic (lundi, 23 juillet 2012 05:41)

    I was very pleased to find this website. I wanted to thank you for your time for this wonderful post!! I definitely enjoy reading it and I have you bookmarked to check out new stuff you blog post.