Lexique sociologie pragmatique et philosophie pragmatiste

Document de travail

 

Action, actionnisme: L'approche de la sociologie pragmatique et de la philosophie pragmatiste accorde un primat à l'action. Dans le cas de la philosophie pragmatiste, il s'agit du primat anti-intellectualiste de l'action sur la théorie. C'est également le primat des actes de langage dans le cadre du tournant linguistique sur le mentalisme. Enfin, cette mise en avant de l'action est celle d'une sociologie qui ne se centre ni sur les structures sociales, ni sur les représentations mentales des sujets.

 

Action collective, acteurs collectifs: La sociologie pragmatique, dont nous essayons de tracer les contours, ne se centre pas sur les actions individuelles, mais sur l'action collective. Celle-ci n'est pas pensée comme un agrégat d'actions individuelles. La perspective pragmatiste accorde une importance particulière aux acteurs collectifs: collectifs militants, syndicats, associations, organisations politiques...

L'hypothèse qui est ici formulée c'est que la participation à l'action de résistance (anti-intellectualisme) et l'intelligence collective (anti-individualisme méthodologique) constituent les conditions de possibilité du développement des capacités critiques des acteurs. 

Une telle conception s'oppose à la position selon laquelle la dynamique de l'action collective serait déterminée par des structures sociales sous-jacentes. 

 

Action directe: Parmi les scènes de conflictualité qu'étudie la sociologie pragmatique figurent les actions directes: grèves, manifestations, occupations... Celles-ci peuvent être violentes ou non-violentes, légales ou illégales. Mais dans tous les cas, elles constituent des épreuves de force. 

 

Anti-fondationnalisme: La philosophie pragmatiste ne part pas de principes premiers (que ce soit une ontologie immanente ou une philosophie de l'esprit transcendante). La philosophie pragmatiste consiste non à raisonner à partir des principes premiers, mais des conséquences.  

 

Antinomies philosophiques et sociales, dualismes philosophiques et sociaux: Dans les théories de Proudhon et de Dewey, la philosophie et la société se trouvent traversées par des clivages. Proudhon tente d'y remédier par l'équillibration, tandis que Dewey propose de leur substituer une expérimentation continuiste. 

 

Argumentation: Un des aspects de la sociologie pragmatique consiste à étudier les lieux communs et les raisonnements philosophiques (justifications) à l'oeuvre lors des disputes. 

 

Autonomie, capacités: Les notions d'autonomie et de capacités sont liées. Dans le mouvement syndicaliste révolutionnaire, puis dans d'autres mouvements comme le mouvement noir ou féministe, l'autonomie a désigné la capacité d'un groupe à s'auto-organiser et à lutter lui-même pour sa propre émancipation sans faire appel à des savants qui viendraient de l'extérieur les organiser.

Dans la sociologie pragmatique, les capacités désigne le présupposé selon lequel chacun possède la puissance de critiquer et d'agir sans que celle-ci suppose une opération préalable de dévoilement des mécanismes sociaux par les sociologues.

Cette notion de capacité rejoint le présupposé de "radical égalité des intelligences" chez Rancière.

Néanmoins, cette capacité ne s'actualise que par la participation et l'action.  

 

Classes sociales: Dans la sociologie pragmatique, les classes sociales sont induites de la dynamique de lutte de classe. Une classe sociale se caractérise non seulement par sa place économique dans l'appareil de production, mais également par  sa place dans la hierarchie, et ses pratiques culturelles. Il n'existe pas seulement une opposition entre prolétaires et capitalistes. Le prolétariat moderne peut être défini comme ceux qui ne possèdent ni les moyens de production, ni le pouvoir de direction. Il possible de distinguer au sein de ce prolétariat les classes populaires (employés et ouvriers) et les classes moyennes inférieures. La classe capitaliste est constituée par les capitalistes et la classe technico-managériale. L'Etat est lui aussi traversé par des rapports de classe. Les classes dominantes au sein de l'Etat sont la classe politique et la classe technico-bureaucratique. Le mode de production domestique est également traversé entre une lutte entre la classe de sexe des hommes et celle des femmes.... 

 

Conflit social, conflictualité sociale: C'est à partir de scènes de conflictualité sociale que la sociologie pragmatique tente de produire une description instrumentale des logiques opposées des acteurs collectifs. A partir de ces scènes, elle tente d'induire des hypothèses sur la subjectivité des acteurs et sur la réalité des structures sociales.

 

Continuisme (hypothèse): La philosophie pragmatiste en partant de l'action, et non de la théorie, récuse les paradigmes de la rupture. Il y a donc une hypothèse de continuité entre l'action et la pensée, entre la nature et la culture, entre l'opinion et la vérité, l'apparence et la réalité... Le pragmatisme part d'une hypothèse naturaliste. Il nie les dualismes philosophiques et donc les divisions sociales qui en sont les conditions de possibilité.

Néanmoins il s'agit d'une hypothèse de continuisme émergentiste dans la mesure où par exemple les épreuves de légitimité ne sont pas réduites à des épreuves de force.   

 

Délibérations et décisions: Un des types de scène qu'étudie la sociologie pragmatique ce sont celles où les subalternes construisent par la délibération des décisions qu'ils vont considérer comme légitimes. 

 

Démocratie directe et self-government: La philosophie pragmatiste de John Dewey prône une démocratie radicale. Dans Le public et ses problèmes, Dewey réfère sa conception aux premières communautés démocratiques aux lendemains de la révolution américaine qui fonctionnaient en démocratie directe. 

 

Disputes: Un des types de scène de conflictualité qu'étudie la sociologie pragmatique, ce sont les disputes argumentatives dans lesquelles se déploient des épreuves de légitimité. 

 

Empowerment: Désigne le processus par lequel un individu ou un groupe d'individu renforce par l'action et la participation ses capacités à s'auto-émanciper. 

 

Epreuve de force et de légitimité: Il n'est pas possible de séparer dans la réalité épreuve de force et épreuve de légitimité. Une négociation syndicale illustre par exemple comment se mêlent épreuves de force et de légitimité. Mais l'épreuve de légitimité (argumentation discursive) si elle est une sublimation d'une épreuve de force, ne peut pas être réduite à cette dernière sous peine de commettre une erreur de catégorie. Seule une position rationaliste prétendant avoir une connaissance du réel en soi peut croire pouvoir d'emblée réduire la légitimité à la force. 

 

Grammaire: Une grammaire au sens de la sociologie pragmatique est une construction instrumentale effectuée par le sociologue par laquelle il modélise les discours et les actions des acteurs à partir de logiques philosophiques. 

 

Instrumentalisme: L'épistémologie pragmatiste est instrumentaliste. Elle se propose de fournir une description commode de la réalité. Néanmoins, ce caractère utile de la description proposée est d'autant plus grand qu'elle se rapproche d'une représentation adéquate de la réalité. 

 

Justifications: La philosophie pragmatiste distingue nos justifications et la vérité. Cette dernière est la limite idéale de l'enquête. Nos justifications consistuent ce qui est le plus rationnellement acceptable. 

 

Logiques d'action: La sociologie pragmatique s'attache à construire des modèles philosophiques qui permettent de décrire de manière commode les stratégies d'action des acteurs. 

 

Matérialisme historique pragmatiste: Méthode d'analyse de la société qui consiste à partir des pratiques et des actions d'acteurs collectifs pour étudier les phénomènes sociaux. 

 

Minorités actives, minorités agissantes: Serge Moscovici dans Psychologie des minorités actives montre le rôle que peuvent avoir les minorités dans une transformation sociale. Le syndicalisme révolutionnaire accordait également aux minorités un rôle spécifique dans la transformation sociale. 

 

Neutralité et objectivité scientifique: La sociologie pragmatique ne fait pas de la neutralité du chercheur la condition de possibilité de l'objectivité scientifique. Tout acteur, y compris le chercheur, est situé. Mais à partir de sa position située, le chercheur doit produire un discours scientifique qui soit le plus justifié possible, c'est-à-dire le plus capable de résister à la critique argumentée. Le sociologue pragmatique essait de tendre à l'objectivité.

Néanmoins le discours scientifique ne rompt pas avec l'opinion, il est uniquement un discours plus rationnellement justifié que le discours ordinaire. 

Le sociologue n'occupe donc pas une place transcendante par rapport aux acteurs à partir de laquelle il leur dévoile la vérité de leurs actions, mais il se situe dans une continuité immanante avec ces derniers. 

 

 

Phénomènes: Un phénomène est ce qui apparait. La sociologie pragmatique part de ce qui apparait: les discours et les actions des acteurs. A partir de l'apparence, elle tente d'induire des hypothèses sur la réalité. 

 

Philosophes de la nouvelle école: Les philosophes de la nouvelle école - Lagardelle, Sorel, Berth -, dans leur production d'avant 1910, en particulier dans leur période plus strictement syndicaliste révolutionnaire, ont développé une philosophie et une sociologie d'inspiration pragmatiste. (Voir Celestin Bouglé, "Syndicalistes et bergsoniens", Revue du mois, no 4, 1909, p. 403-416). 

 

Philosophie pragmatiste: Selon William James, le pragmatisme est un nouveau mot pour d'anciennes manières de penser. Charles Sanders Peirce, qui est considéré comme le fondateur de ce courant de la philosophie américaine, le définit comme: "Considérer quels sont les effets pratiques que nous pensons pouvoir être produits par l'objet de notre conception. La conception de tous ces effets est la conception complète de l'objet." ("Comment rendre nos idées claires", Revue philosophique, 1879.)

 

Pouvoir: La notion de pouvoir recouvre deux faces distinctes, mais en continuité l'une avec l'autre. Le "pouvoir sur" ou pouvoir de contrainte (potesta), c'est le pouvoir d'imposer une action ou un état de fait à quelqu'un d'autre. Le "pouvoir de" ou puissance (potentia), c'est la capacité de réaliser un acte. Il n'y a pas de rupture absolu, mais une continuité entre l'un et l'autre phénomène.  

 

Pluralité des régimes d'action: Le pragmatisme ne part pas d'une rupture avec l'apparence, mais de la pluralité de celle-ci pour tenter par un processus d'enquête de parvenir à la vérité, ou du moins à une connaissance qui soit la plus justifiée possible. 

 

Public: Désigne l'ensemble des individus ou des organisations qui se mobilisent lors d'un conflit social. Le public ne recoupe pas nécessairement le sujet politique. Ainsi le sujet politique du mouvement féministe, ce sont les femmes, mais le public d'une manifestation féministe peut comporter des hommes pro-féministes. 

 

Rapports sociaux: Leur description est induite des scènes de conflictualité observées et de la manière dont elles sont théorisées par les subalternes eux-mêmes. 

 

Recherche-action: La sociologie pragmatique met en oeuvre une méthode d'enquête dans laquelle le sociologue expérimente des hypothèses par le biais d'une participation observante et en tentant de construire un collectif d'enquête sociale avec les acteurs des classes subalternes présents sur son terrain. 

 

Représentation: Le sociologue pragmatiste n'est pas un représentant aux deux sens du terme. Il ne prétend pas représenter la réalité au sens où il la construirait. Il propose certes une construction. Celle-ci n'est pas la réalité, mais sa recherche est orientée en fonction d'une limite idéale qui serait de parvenir à une représentation adéquate de la réalité en soi.

Il n'est pas non plus un représentant au sens où il ne prétend pas représenter les non-humains. Il peut-être au plus un porte-parole des subalternes humains, mais non leur représentant .  

 

Sociologie pragmatique ou de la critique: Sociologie, inspirée par la philosophie pragmatiste, qui part des capacités de critiques discursives et d'action des acteurs, elle se donne en particulier pour objectif de construire des modélisations des logiques des discours et des actions des acteurs. ( voir Boltanski Luc, De la critique - Pour une sociologie de l'émancipation, Paris, Gallimard, 2009). 

 

Subalternes: Notion permettant de désigner les opprimés en mettant en avant l'existence de la pluralité des oppressions: capitaliste, patriarcale, raciste, étatique, technocratique...

 

Subjectivité individuelle: Elle ne constitue pas le point de départ de l'enquête, mais elle est induite à titre d'hypothèse à partir des discours des acteurs. 

 

Sublimation: Dans une perspective pragmatiste, expérimentant l'hypothèse d'une continuité ontologique, il n'y a pas de dualisme entre les émotions et la rationalité. Les délibérations rationelles sont des sublimations des émotions ou des épreuves de force dans des épreuves de légitimité. 

 

Sujet politique: Il s'agit de l'entité qui est sensé porter selon un courant politique ou un mouvement la transformation sociale. Par exemple pour le mouvement ouvrier, il s'agit du prolétariat, pour le mouvement féministe, les femmes. 

 

Système d'oppression: Un système d'oppression est un fait social total: à la fois culturel, politique et économique. Il repose sur une base d'exploitation économique et il est traversé par une lutte de classes. Il nous semble possible actuellement au vu des luttes sociales qui traversent notre société de distinguer cinq systèmes: hétero-patriarcal, capitaliste, théologico-étatique, technocratique, raciste. 

 

Universalité: L'universalité n'est pas donnée a priori, mais elle constitue une limite idéale de l'enquête. 

 

Valeurs: La philosophie pragmatiste remet en cause le dualisme entre les faits et les valeurs. Les valeurs présuposent des faits et les faits présuposent des valeurs. 

 

Vérité: La vérité est une propriété d'un énoncé. La prétention à la vérité est une condition de possibilité utile de la cohérence de tout discours. La vérité est définie comme adéquation d'un énoncé à la réalité. Elle est la limite idéale de l'enquête pragmatiste.  

 

Irène Pereira

Écrire commentaire

Commentaires : 0