Contre-forum de la Culture

3e CONTRE FORUM DE LA CULTURE - garanti sans gaz lacrymogène

 

LE 3e CONTRE FORUM DE LA CULTURE D’AVIGNON QUI EST BIEN ENTENDU
OUVERT À TOUS, AURA LIEU LES VENDREDI 26 ET SAMEDI 27 NOVEMBRE

 

Table de présentation de Les travailleurs de la culture en lutte (Ed. d'Ores et déjà, 2010) en présence de l'auteure le samedi 27 novembre.

 

« Le terme de stratégie culturelle, qui semble évidemment un petit peu austère voire presque un petit peu marketing, en vérité, s’applique tout à fait à la manière dont il faut concevoir la culture aujourd’hui dans une société en crise » Déclaration de Frédéric Mitterrand lors du Forum d’Avignon 2010. 

Le troisième Forum d’Avignon, présidé par Nicolas Seydoux, patron de Gaumont, épaulé par Axel Ganz, fondateur du groupe de presse Prisma, propriétaire de titres de journaux comme Gala, VSD, Capital, Voici… qui ambitionne de décloisonner la culture et l’économie (ou plutôt l’inverse ?) vient de se finir dans un brouillard de gaz lacrymogène digne des plus beaux films d’horreur de la Hammer.
Le décloisonnement a ses limites, et le rapprochement du monde des affaires avec la richesse culturelle doit se faire à l’écart des tumultes du monde. Donc pendant que les discussions feutrées allaient bon train derrière les murailles, les forces de l’ordre dispersaient, dimanche 7 novembre, avec énergie, la foule qui revendiquait un autre traitement pour sa retraite et osait braver le cordon de police pour accéder à la Place du Palais des Papes.
Probablement conscient des enjeux soulevés par cette foule et des intérêts collectifs, Monsieur le Préfet du Vaucluse a tenu à réagir à cette confrontation musclée : « les délégations étrangères et les ministres sont venus pour un forum d’une part en l’honneur d’Avignon et d’une autre part sur la relation entre la culture et l’économie et la vraie question c’est quelle image ils vont garder de la France ! ». 
 
Après les récurrentes déclarations de Frédéric Mitterrand, opposant à la Culture pour tous  (sous-tendue par l’idée de  la démocratisation culturelle) la Culture pour chacun (c’est-à-dire l’idée d’une culture de consommation dont les offres multiples répondraient à un clientélisme fort éloigné de l’idée même de service public de la Culture), nous posons la question suivante : Culture pour tous ou pour chacun ?

Vendredi 26 Novembre 
Ouverture du Contre-Forum au Cinéma Utopia avec la projection à 18h du film de King Vidor Le Rebelle suivie d’un débat public avec Rick Brown, musicien new-yorkais, membre du United Healthcare Workers Union et des membres organisateurs du Contre forum de la culture.
Comment le compromis s’impose t-il à l’artiste ?

Samedi 27 Novembre 
Au cinéma Utopia 
9h30 : Accueil et introduction du Contre Forum. Toutes les interventions seront suivies d’un débat avec le public.
10h / 11h30 : Culture et Public 
Interventions de Dominique Répécaud, directeur de la Scène Nationale de Vandoeuvre (décryptage des récentes directives du Ministère), de Stéphane Sarpaux, journaliste du Ravi (Marseille 2013, quel projet pour quel public ?) et de Gilles Patrat, musicien et enseignant (intéressé par la question de l’éducation populaire en tant qu’outil de transformation social, il proposera une réflexion autour de 3 axes : tradition, mode et pratiques innovantes)
11h30 / 13h : Culture et Europe 
Interventions d’Alain de Wasseige, universitaire, auteur de plusieurs ouvrages sur la culture, chargé de mission au Ministère de la Communauté française en Belgique et de Rick Brown, musicien new yorkais membre du United Healthcare Workers Union ( confrontation de leur vision de la culture en Europe et dans leur pays ).

Au Théâtre des Doms
14h/15h30 : Culture, Marchandisation ou émancipation ? Interventions de Michel-Jean Laveaud (Directeur du C.I.C.S.TE Arcure Art. 17 - chef de projet interrégional de RELIANCE 2010 2020  et Constant Kaimakis (Sud-Culture)
15h30/17h : Les évolutions technologiques sont-elles au service de l’art cinématographique ? intervention de Gilles Ribstein, enseignant en animation et images de synthèses à Supinfocom, des membres du cinéma Utopia et d’Henri Boursier de CinéSolidaires-Sud Culture (étude de quelques exemples concrets du secteur de l’exploitation UGC, Gaumont-Pathé, MK2 et des indépendants, le rôle des institutions)
17h30 Projections et débat autour du Forum de la Culture 2009.         

Renseignements : 06 68 62 23 21

Le Contre-Forum de la Culture est une initiative du syndicat Sud Culture 84, avec l’aide des cinémas Utopia, de l’AJMI (Association pour le jazz et la musique improvisée) et du Théâtre des Doms.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Griffin (lundi, 23 juillet 2012 03:20)

    Worthwhile info. Fortunate me I discovered your web site by accident, I bookmarked it.