Vu: Vénus noire

Film d'Abdellatif Kechiche 

Sortie en salle octobre 2010.

 

La fiction d'Abdellatif Kechiche prend pour point de départ l'histoire vraie de Saartjie Baartman, qui fut surnommée la Vénus hottentote après avoir été emmenée en Europe afin de faire l'objet d’exhibitions publiques au début du XIXè s..

 

Ce film aborde un certain nombre de problématiques.

 

Celle en particulier des rapports de classe, de sexe et de race. Saartjie Bartman fait en effet l'objet d'un traitement raciste qui flatte les stéréotypes et les fantasmes d'exotisme des Européens dans ce qu'on a pu appeler des "zoos humains". 

Le film met également en scène les dérives d'une anthropologie physique obsédée de classification, de mesure et de hiérarchisation.

La multiplicité des oppressions que peut subir un même individu apparaît également au travers des violences dont est victime l'héroïne en tant que femme: frappée pour obtenir sa soumission, soumise à des humiliations à caractère sexuel, prostituée...

Ce croisement des oppressions apparaît enfin dans le fait qu'elle est présentée dans le film comme une ancienne domestique ayant embarqué pour l'Angleterre dans l'espoir de gagner de l'argent afin de se réserver un avenir meilleur.

 

Si cette dimension intersectionnelle du personnage recoupe le propos central du film, celui-ci met en jeu également d'autres dimensions: Où se trouve la frontière entre une humiliation réelle et sa mise en scène dans un spectacle ? Quelle est la ligne de démarcation qui sépare le fait d'être aliéné et le libre-choix ? Quelle est la frontière entre victime et bourreau ?

 

Enfin, le film est surtout l'histoire d'une descente toujours plus profonde aux enfers d'une femme prolétaire racisée. Descente insupportable qui fit qu'un certain nombre de spectateurs ont quitté la séance au fur et à mesure qu'avançait la projection... 

 

Irène

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0