Manifestation parisienne contre la réforme des retraites

Si les médias et la police annoncent moins de monde lors de cette manifestation, pour autant les militants semblaient encore motivés dans les cortèges et en particulier dans ceux de Solidaires.

Il ne régnait pas la même impression de baroud d'honneur et d'amertume que lors de la dernière manifestation contre la réforme des retraites de 2003.

Il est probable que dans certains secteurs, comme les universités, des poches de résistances vont tenter encore de maintenir le mouvement et de le ranimer. Mais il est probable également que même si le mouvement finit par s'essouffler, réapparaissent prochainement d'autres mouvements de contestation, tant la motivation des militants et leur désir de contestation sociale paraissent encore forts.   

Écrire commentaire

Commentaires : 0