Vu: Entre nos mains

Film documentaire de Mariana Otero.

Sorti en salle le 06 octobre 2010.

 

Les employé(e)s d'une entreprise de confection de lingerie décident d'essayer de reprendre leur entreprise en Scop (voir glossaire) plutôt que de perdre leur emploi.

La cinéaste a choisi de montrer une entreprise qui offre un profil sociologique à la fois propre et relativement commun. Les femmes paraissent majoritaires, et en particulier dans les emplois d'ouvrières, où, en outre, certaines fonctions comme celles des "piqueuses" (les couturières), semblent plus particulièrement réservées aux asiatiques. En revanche, plus on monte dans la hiérarchie, plus les hommes (blancs) semblent présents.

Le film mêle donc, à travers ce projet de Scop, deux problématiques: les alternatives pour empêcher les licenciements et le chômage d'une part, et le rapport au savoir et à la hiérarchie d'autre part.

Comment opter pour un projet de Scop lorsque l'on est une ouvrière asiatique à peine francophone ou une ouvrière française entrée à 19 ans dans l'usine et y travaillant depuis plus de 20 ans ? Comment être prête à investir un mois de salaire dans la Scop lorsque cela signifie faire un nouvel emprunt ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0